12 août 2013

Bande Originale : The Wolverine

Compositeur : Marco Beltrami
Sony Classical/2013/58:34

Le compositeur Marco Beltrami retrouve le réalisateur James Mangold pour qui il avait signé la bande originale de 3:10 To Yuma en 2007.

Sur l’ensemble des compositeurs avec lesquels James Mangold a collaboré, Marco Beltrami est sans nul doute celui qui ait parvenu à sublimer son travail. 3:10 To Yuma témoignait déjà d’une belle harmonie entre les deux hommes. Entente qui a permis au compositeur de produire l’une de ses plus belles pièces (elle fut par ailleurs nominée au Oscar), et au réalisateur de nous offrir un de ses meilleurs films. Même si The Wolverine n'est pas la surprise tant attendue, elle permet néanmoins au compositeur de nous proposer une grande et imposante partition.

Corde pincées, quelques traits de guitare. Marco Beltrami reprend les grandes qu’il avait précédemment posés dans le fameux remake du film de Delmer Daves, 3:10 To Yuma. Il semblerait donc que le compositeur ait voulu cette nouvelle musique comme la synthèse de l'attitude américaine de Logan, justicier solitaire typique de la grande époque du western (le ronin, figurant appartenant également à la culture japonaise ), et du décor asiatique dans lequel évolue l’intrigue de ce nouveau spin-off, avec un mélange de traditionalisme et de haute technologique qui caractérise le personnage de Yashida. Quelques gongs, beaucoup de percussions ethniques pour un résultat d’un exotisme puissant, Marco Beltrami délivrant ses éclats orchestraux avec beaucoup de rage et désespoir, à l’image de Logan’s Run, Funeral Fight et Silver Samourai. Car sa partition s’articule avant tout autour de la personnalité du héros, sa bestialité et ses angoisses, engloutissant son humanité dans une solitude magnifiquement retranscrite par les hululements produit par l’utilisation de l’harmonica, motif principal de ce score que l'on retrouve dans A Walk In The Woods. Une musique aux limites de l'horreur qui apporte du volume à l’ambiance visuelle élaboré par le chef opérateur Ross Emery. Une vision du film que la musique retranscrit à merveille avec des pièces telles que Threnody For Nagasaki, Ninja Quiet, ou encore The Hidden Fortress. Parfaitement exécuté, ce ballet lugubre se referme sur Where To ?, superbe morceau guitare/violon qui est l’un des rares thèmes héroïques composé pour le film. En résulte alors une bande son riche et passionnante qui démontre que Marco Beltrami est désormais un élément indispensable du paysage cinématographique américain. (4.5/5)

Tracklist

01. A Walk In The Woods (1:02)
02. Threnody For Nagasaki (1:15)
03. Logan Can’t Bear It (1:36)
04. Logan’s Run (3:56)
05. The Offer (3:15)
06. Get Me To The Temple On Time (2:09)
07. Who Invited The Yakuza ? (4:20)
08. Hold My Sword (4:05)
09. Logan In The Latraine (1:31)
10. Matzah-Hisu (1:32)
11. Abduction (2:11)
12. Logan’s Fun (1:53)
13. Ninja Knocking (3:39)
14. Kantana Surgery (3:49)
15. The Wolverine (2:20)
16. The Hidden Fortress (5:00)
17. Silver Samurai (3:27)
18. Sword Of Vengence (4:31)
19. Dreams (1:20)
20. Abayo Mariko (0:59)
21. Where To ? (2:25)
22. Whole Step Haiku (2:08)


5 commentaires:

  1. Tout à fait d'accord, excellente bande originale, j'aime beaucoup comment Beltrami mêle sonorités asiatiques avec l'harmonica américain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cela fonctionne, dedans comme en dehors du film. Marco Beltrami fait maintenant définitivement parti de mes compositeur préféré, et j'attends son Transperceneige avec impatience.

      Supprimer
  2. J'avoue que mêler sonorités de western et instruments traditionnels nippons (en particulier les percussions, qui rendraient un Bear McCreary plus qu'heureux), ainsi que l'absence d'un leitmotiv héroïque (à contrario du précedent effort de Gregson-Williams) font du score de Beltrami un de ses plus audacieux, sans être le plus mémorable. Sobre dans les moments dramatiques, intense et tendu comme toujours lors des quelques séquences d'action.

    A ce propos, The 3:10 To Yuma méritait l'Oscar. Et contrairement à un Zimemr, ses influences morriconnienes ne se font pas autant ressentir. :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui, Marco Beltrami écrase largement Zimmer sur le terrain du western... comme sur bien d'autres d'ailleurs.
      Pour ce qui est de la compo de Gregson-Williams sur Wolverine, je ne l'apprécie vraiment pas. Le thème principal est pas mal, mais le reste, c'est vraiment très pauvre et assez peu mémorable. Celle de Beltrami à plus de coeur je trouve, surtout dans l'action (perso, j'adore Logan's Run).

      Supprimer