2 juillet 2013

Film : Les Infiltrés

Les Infiltrés (2006)

Réalisateur : Martin Scorsese
Genre : Thriller

Synopsis :

L'agent du FBI Colin Sulivan, qui a grandit sous la protection du chef de la mafia Frank Costello, découvre qu'un homme infiltré dans les rangs de son mentor rencarde secrètement la police de Boston.


Les Infiltrés, remake d’un polar Hong-Kongais devenu depuis une référence (Infernal Affairs), offrait au réalisateur New-Yorkais Martin Scorsese la chance de rejoindre les sentiers de la fresque mafieuse qu'il avait délaissé depuis Casino. Le film, qui lui valut un Oscar du meilleur réalisateur jugé illégitime par une majorité de cinéphile, reste malgré tout un sacré bout de peloche même s'il ne constitue pas le plus bel essai du cinéaste dans le domaine. Placé sous la plume du talentueux William Monahan (Kingdom Of Heaven), Les Infiltrés est un brillant jeu de dupe au sein duquel le réalisateur s’amuse avec ses outils habituels. Travelling syncopé, montage-cut, recourt au filtre. Bien que reposant sur une technique qui a déjà fait ses preuves au sein de son cinéma, le dispositif produit une fois encore de magnifiques étincelles - à l’image de cette haletante poursuite dans un lugubre et fantastique Chinatown tout droit sorti de À Tombeaux Ouvert. La mise en image du réalisateur apporte donc beaucoup d'épaisseur à l’histoire, un récit finement écrit qui propose une vision particulière des Etats-Unis à travers les portraits de Billy Costigan et Colin Sulivan, deux personnages qui se cherchent une paternité et une identité à travers leurs engagements, quitte parfois à trahir ou à sacrifier leur intégrité. Portés par deux stars en très grande forme (Leonardo DiCaprio et Matt Damon) et supplée par un bataillon d’acteurs de renom nous permettant enfin de découvrir ce dont est véritablement capable Mark Wahlberg quand celui-ci est bien dirigé, l'efficacité du film fonctionne à plein régime même si le monstre Jack Nicholson vient parfois saboter sa mécanique. (4.5/5)

En Bref
  • Les + : Le casting, l'intrigue, le passionnant jeu de dupe entre les différents personnages, la très belle bande-son et la science du montage et du filmage typique de Martin Scorsese.
  • Les -  : Jack Nicholson qui en fait parfois beaucoup trop.

24 commentaires:

  1. Un super bon film, à voir "en parallèle" avec Infernal affaires du coréen je ne sais plus qui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vu l'original. Il faudrait que je rattrape cette erreur.

      Supprimer
  2. Un très bon remake mais je préfère tout de même la version originale

    RépondreSupprimer
  3. Je préfère largement le remake alors que le premier développe les éléments clés. Je trouve la mise en scène meilleur (et plus violent encore, il n'y a qu'à voir la chute vertigineuse de Martin Sheen ou celle de Dica), l'habillage musical aussi (Pink Floyd dans une scène d'amour, Rolling Stones dès l'ouverture, c'est autrement plus percutant), une interprétation irréprochable (et pourtant les acteurs d'Infernal affairs sont déjà très bons surtout Tony Leung) et un terrain de chasse plus intéressant selon moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si je n'ai point vu l'original, je pense que ce qui joue dans les préférences, c'est l'univers, qui parle peut-être plus que celui de la version chinoise.

      Supprimer
    2. Pourtant il passe souvent à la télé et il est facilement trouvable comme ses suites. Disons que l'univers d'HK est franchement moins amusante que celle de Boston, plus craddingue et cosmopolite.

      Supprimer
    3. Je sais mais j'ai pas le déclic ou l'envie de le découvrir. Je suis parfois un peu long à la détente sur ce point.

      Supprimer
    4. Perso je l'ai découvert il n'y a pas très longtemps, il y a un an voire plus.

      Supprimer
  4. La V.O pour moi aussi, ces infiltrés de Scorsese ne lui arrivent pas à la cheville.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément, il faut que je découvre cet Infernal Affair.

      Supprimer
  5. Un très bon thriller... Mais un Scorcese qui ne mérite pas l'Oscar (alors qu'il l'aurait mérité plusieurs fois avant !) et parce que "Infernal Affairs" est au-dessus... 3/4

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a quand même d'incroyables efforts de mise en scène mais c'est clair qu'il le méritait davantage avec Casino par exemple.

      Supprimer
  6. Connaît pas non plus l'original mais cette version m'a bien plu. A comparer donc avec l'original puisque tout le monde en dit du bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil que toi, faut que je découvre l'original pour comparer.

      Supprimer
  7. Eh bien moi j'ai vraiment du mal à trancher. C'est quand même pas si souvent qu'un remake pourtant très fidèle ne fait pas d'ombre à son modèle (et vice et versa). "Infernal Affairs" est un excellent polar traité de manière beaucoup plus romantique. Chez Scorsese, le jeu de taupes relève du théâtre shakespearien (cf le génial couplet de Nicholson sur les rats). Peut-être vaut-il mieux admettre l'assertion de Scorsese lui-même qui prétend que son film n'est tout simplement pas un remake d'Infernal Affairs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que cela se rapproche du théâtre la façon dont Scorsese met en scène et met en lumière ses personnages. Le coté baroque de la mise en scène associé au style de la tragédie Greque pour l'histoire. C'est assez grandiose comme résultat.

      Supprimer
  8. J'ai plus entendu parler de l'original que de l'œuvre de Scorsese. Malheureusement, l'œuvre a déjà été diffusée à la TV (TF1 peut-être ?) mais je n'ai pas eu l'occasion de le voir ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sûrement TF1 vu qu'il a en charge l'édition des formats DVD et Bluray. En tout cas, je te conseil fortement Les Infiltrés (mais à lire les autres commentaires, tu peux aussi t'engager à découvrir Infernal Affairs les yeux fermés).

      Supprimer
    2. Au moins deux fois sur TF1. Infernal affairs je l'avais vu sur Arte et sa suite sur D17.

      Supprimer
  9. J'aime les deux versions, avec une préférence pour Infernal Affairs tout de meme, mais comme tout travail de Scorsese, ce film est un vrai régal !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A lire tout ces coms, il semblerait qu'Infernal Affairs remporte davantage l'adhésion des cinéphiles que Les Infiltrés.

      Supprimer
    2. C'est différent, mais les deux sont indispensables ...

      Supprimer