22 février 2013

Film : Arrête-Moi Si Tu Peux

Arrête-Moi Si Tu Peux (2003)

Réalisateur : Steven Spielberg
Genre : Comédie, Drame

Synopsis :

Dans les années 60, le jeune Frank Williams Abagnale Jr., alors âgé de 17 ans, fuit le domicile familiale et décide de se faire passer pour un pilote d'aviation afin d'endosser de faux chèques de salaire.

Derrière cette comédie légère qui retrace l’étonnant parcours d’un jeune faussaire à travers les États-Unis, se cache en réalité le drame d’une vie. Difficile de ne pas voir en Arrête-Moi Si Tu Peux une autobiographie travestie, Steven Spielberg accordant énormément d’attention au malaise provoqué par le divorce des parents du jeune Frank Abagnale. C’est sans doute de cette expérience commune (le réalisateur ayant également vécu la séparation de son père et de sa mère à un age similaire) que le long-métrage tire son authenticité, une approche dramatique apportant une humanité et une sensibilité toute particulière qui en font non plus seulement un simple divertissement mais un film d’auteur dont le héros est animé par la seule envie de reconstruire un foyer disparu. Le jeune Leonardo DiCaprio incarne ici à la perfection ce jeune paumé, composant avec l’excellent Tom Hanks un duo qui va plus loin que la simple opposition gendarme/voleur, tendant vers une relation père/fils fort bien trouvé par le scénariste. Face à tant d’humanité dans le traitement de ces personnages, il devient difficile de ne pas céder au charme des acteurs (Christopher Walken, impérial), de la réalisation, de la photographie de Janusz Kaminski, de la musique de John Williams, de son superbe générique d’ouverture ainsi qu’à ses traits d’humour qui ne manque pas de saveur. Pétillant et grave, Arrête Moi Si Tu Peux est la plus personnelle et agréable des créations de Steven Spielberg. (5/5)

En Bref
  • Pourquoi c'est bien : parce que c'est frais, pétillant, drôle, que Steven Spielberg parvient à parler de lui et de ses inquiétudes à travers le destin de Frank Abagnale, que le casting est impeccable, et que la musique ainsi que la photographie sont magnifiques.
  • Pourquoi c'est pas bien : parce qu'il y a un petit essoufflement qui se fait sentir à mi-parcours.

15 commentaires:

  1. Et Nathalie Baye, formidable ! Une des meilleures actrices de sa génération a le privilège de figurer en bonne place au générique d'un des plus beaux Spielberg.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elle livre une excellente performance.

      Supprimer
  2. L'un des Spielberg que j'apprécie le plus, élégant, drole, rythmé, une reconstitution d'époque sensationnelle puis cet histoire et renversante

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est aussi l'un de ceux que je me lasse pas de revoir.

      Supprimer
  3. Plus qu'un film sur l'arnaque (la première rencontre entre Frank et l'inspecteur est excellente, pareil pour le coup du médecin!), un film sur un père et son fils. Ce sont les scènes les plus touchantes du film et parmi les plus intéressantes du cinéma de Spielberg sur un sujet qu'il connaît que trop bien (parents divorcés à l'adolescence, relation plus que houleuse avec une actrice de Carrie dont naîtra un enfant avant le divorce). D'autant que Dicaprio joue vraiment bien sur son aspect gamin belle gueule (ce sera la dernière fois, puisqu'il choisira après des rôles plus sombres ou de personnalités déviantes) et Walken est superbe. Mais "qu'est-ce qu'une souris dans un pot de crême?!" lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Spielberg à effectivement su tirer parti de son expérience personnelle pour faire cette histoire. Un autre cinéaste aurait sans doute sacrifié le récit familiale au profit de l'arnaque pur. Et puis comme tu le dis, le casting fait le reste.

      Supprimer
    2. Oui je pense aussi que l'aspect familial aurait été vite bâclé avec quelqu'un d'autre. Cela aurait été zappé pour un film plus académique.

      Supprimer
  4. Film en effet aussi personnel que follement touchant, un Spielberg peu estimé je trouve.
    Et le générique d'ouverture des français Kuntzel & Deygas est fabuleux aussi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sacrée générique, qui fait penser à L'Alinea qui était un excellent programme animé. C'est vrai que ce Spielberg est peu estimé, il est que très rarement cité dans les meilleurs productions du cinéaste.

      Supprimer
  5. Encore un vu il y a trop longtemps pour l'évoquer en détail, mais j'avais accroché. J'aurais du mal à mettre le doigt sur ce qui "séduit", pourtant le charme opère. Spielberg joue bien du sentiment d'omnipotence du personnage, en même cette impunité est perpétuellement contrariée et on en attend le terme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est un tout qui séduit, peut-être le coté "film à l'ancienne" ou cette tendresse que Spielberg a envers les personnages et qui est moins sujet aux critiques que dans ses autres films plus sérieux.

      Supprimer
  6. Même note pour moi tant j'ai adoré ce film. Je ne sais pas si c'est mon préféré de Spielberg mais il fait assurément partie de ses meilleurs. D'ailleurs, encore aujourd'hui, je n'arrive pas à lui trouver le moindre défaut. En effet, les acteurs sont impeccables, le scénario est bien ficelé et la mise en scène est maîtrisée. Qui plus est, l'émotion est également présente à l'un ou l'autre moment. Bref, un film passionnant que je prends toujours autant plaisir à revoir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas non plus si c'est mon préféré, mais c'est un très grand film qui est extrémement plaisant.

      Supprimer